Les réseaux sociaux DÉCHAÎNÉS dans l'affaire Haenel

Published by : Figaro Live
Dans Mediapart, la comédienne Adèle Haenel s'est confiée sur des faits de "harcèlements sexuels" dont elle aurait été victime. Elle a refusé de porte plainte, mais les réseaux sociaux se sont transformés en tribunal pour son agresseur. On débat de cette justice médiatique dans Points de Vue.

Retrouvez l'émission entière : http://video.lefigaro.fr/figaro/video/points-de-vue-du-6-novembre-2019/6101072953001/

Plus de quinze ans après le tournage du film Les Diables (2002), Adèle Haenel aurait vu sa colère se raviver «de manière plus construite», au mois de mars. L’origine de cette prise de conscience ? La diffusion du documentaire Leaving Neverland, signé HBO, sur les accusations de pédophilie qui visent Michael Jackson.

«Ça m’a fait changer de perspective sur ce que j’avais vécu, parce que je m’étais toujours forcée à penser que c’était une histoire d’amour sans réciprocité (à propos du présumé comportement inapproprié de Christophe Ruggia, NDLR), se souvient Adèle Haenel. J’avais adhéré à sa fable du "nous, ce n’est pas pareil, les autres ne pourraient pas comprendre". Et puis il a aussi fallu ce temps-là pour que je puisse, moi, parler des choses, sans en faire non plus un drame absolu.»
external link sitemap

haenel adèle haenel viol agression sexuelle cinéma metoo balancetonporc