L'étude du trou noir supermassif au centre de la Galaxie avec l'interféromètre GRAVITY (11 dec 2012)

L'étude du trou noir supermassif au centre de la Galaxie avec l'interféromètre GRAVITY (11 dec 2012)

Share This Content
Conférence donnée par Guy Perrin , Astronome au LESIA- ( Observatoire Paris-Meudon), dans le cadre des Grands Séminaires de l'Observatoire Midi-Pyrénées le 11 décembre 2012
La théorie de la relativité générale a été validée avec succès en champ faible dès sa publication. Sa validité en champ fort n'a encore pu complètement être vérifiée. Une première étape a été possible avec la découverte du pulsar binaire. La source au centre de la Galaxie, Sgr A*, offre une possibilité de test dans l'environnement proche d'un objet compact. Les preuves que Sgr A* est un trou noir sont en effet de plus en plus grandes. Une masse de près de 4 millions de fois la masse du Soleil a été mesurée par observation directe des orbites des étoiles proches. Du fait de sa distance et de cette masse, si elle est concentrée dans l'objet compact, la dimension angulaire du rayon de Schwarzschild est la plus grande observable, 10 microsecondes d'angle. Bien que très petite, cette taille est à la limite des possibilités d'un interféromètre infrarouge doté une capacité astrométrique. Tel est le constat qui a conduit à la construction de l'instrument GRAVITY dont l'observation de Sgr A* est le cas scientifique dimensionnant. L'objectif principal de l'instrument sera l'étude des effets de relativité générale dans l'environnement proche du trou noir et également, par imagerie, à des distances de quelques centaines de rayon de Schwarzschild pour la mesure du taux de rotation du trou noir et des tests de validité de la théorie. GRAVITY est construit par un consortium européen et connaîtra sa première lumière en 2014. Je présenterai durant le séminaire les objectifs de GRAVITY, son état d'avancement et les perspectives pour le domaine.